Français

Des islamistes affichent leur joie en Suisse 

Les massacres commis à Paris ont soulevé une vague d’indignation. Mais certains expriment également leur satisfaction. Certaines de leurs ouailles ne cachent pas leur plaisir,comme l’explique 20 Minuten.Le page Facebook du Conseil Central Islamique Suisse (CCIS) a ainsi hébergé des commentaires sans ambiguïté. Samedi, au lendemain des attentats, un certain Samir K. écrit en allemand: «Oui, extrêmement triste. Je peux à peine refouler ma tristesse. Je crie toute la journée. Seulement 140…». En référence au nombre de victimes.Elle veut mourir en martyre.Samir K. n’est pas le seul. Un dénommé Soner O. estime de son côté que les Européens «sont dix fois pire que l’Etat islamique».

Quant aux musulmans qui affichent leur honte et leur dégoût après les attentats, ils se retrouvent pris à partie par certains de leur coreligionnaires. Lorsque Ali B. se dit honteux d’être musulman et que les attentats de l’Etat islamique font passer les musulmans pour des terroristes, Asadullah S. lui rétorque qu’il «n’a pas besoin d’avoir honte puisqu’il n’est pas un musulman», car qu’il n’est «qu’un musulman dans les papiers».D’autres lui recommandent de changer de religion, car «nous n’avons pas besoin de musulmans qui ont honte», lui prescrit Festim K.

D’autres intervenants utilisent souvent aussi le terme de kuffars ou infidèles pour dénigrer les victimes et les non-musulmans. Des profils Facebook célèbrent aussi les attentats, à l’image d’une certaine Almedina, habitant à Zurich, qui souhaite aller en Syrie ou «mourir comme une martyre au nom d’Allah».

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s