Français

L’ex-ministre de l’Intégration en Italie, Cécyl Kyenge, furieuse du retrait du projet de loi abolissant le délit d’immigration clandestine

Cécyl KyengeDrapeau

Cécile Kyenge, née Kashetu Kyenge [kaʃetu kijɛ:nʒe] le 28 août 1964 à Kambove (Congo-Léopoldville, aujourd’hui Congo-Kinshasa), est une femme politique italienne, membre du Parti démocrate (PD) et ministre pour l’Intégration du gouvernement Letta de 2013 à 2014

Ces dernières semaines, dans l’actualité politique italienne, une nouvelle idée de l’actuel gouvernement centre-gauche privilégiant l’invasion de l’Italie, une des portes conduisant à l’invasion des autres pays européens, a été discutée dans la rue, dans les bars, dans les journaux, dans le camp politique, etc. Pour sûre, elle a fait débat et causée bien des émois aux défenseurs de l’identité italienne et nationale ! Tous les soutiens à une politique des « portes ouvertes », avec en leur sein, l’ex-ministre de l’Intégration de 2013 à 2014, d’origine congolaise et arrivée clandestinement en Italie en 1983, Cécil Kyenge, applaudissaient à l’idée d’un nouveau décret abolissant le délit d’immigration clandestine encore en vigueur dans la péninsule. Bien que la peine encourue ne soit qu’une amende pécuniaire, d’ailleurs souvent impossible à payer pour des immigrés clandestins, que l’État italien ose conserver cette loi considérée raciste et discriminatoire est chose intolérable pour la milice de la pensée !

Mais voilà : après les attentas parisiens et le vent de panique qui s’en suit, l’horrible Saint-Sylvestre 2015 est passée par là ! Et le gouvernement Renzi, devant l’hostilité de plus en plus grande d’un nombre croissant d’Italiens face à cette immigration incontrôlée, a du faire marche arrière, à regrets, mais marche arrière quand même :  « La logique aurait voulu la dépénalisation, a dit le chef du Gouvernement, mais dans la composante sécurité l’élément psychologique est très important. »

Ça été une véritable douche froide pour madame Kyenge et ses amis qui n’ont cure de la sécurité de leurs concitoyens et militent férocement pour ouvrir grandes les portes à tous, djihadistes compris ! Et, pour ne pas être en reste, cette passionaria des « droits des clandestins », a tonné : « J’espère qu’un jour nous aurons la majorité suffisante pour intervenir sur des lois comme celles-ci. »  Menace à peine voilée envers le gauchiste Renzi qui risque bien de perdre ainsi des voix aux futures échéances électorales.

h-20-2263946-128699822012111111111111112121312111111121211111121111121111111211111211111

Mais surtout menace pour le peuple italien : avec une telle croisée en faveur des clandestins, soutenue par toute la clique italienne, mondiale et européenne du politiquement correct, des violences comme celles de Cologne ne sont pas prêtes d’être endiguées, bien au contraire ! D’ailleurs l’idée d’abolir le délit d’immigration clandestine n’est pas enterrée et continue à entretenir le débat en Italie…

Suite au prochain épisode politique !11920478_1637724849804364_2028330273_n

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s