Français

Même d’après les chiffres officiels, seuls 38% des « réfugiés » viennent de Syrie 

Seuls 38 pourcents de l’ensemble des envahisseurs non-blancs qui ont afflué en Allemagne à l’invation d’Angela Merkel en 2015 ont affirmé venir de Syrie – l’essentiel du reste disant venir d’Afghanistan, d’Irak, d’Erythrée et du Pakistan, ont révélé les données officielles finales.

Les statistiques, diffusées par le ministre de l’intérieur allemand Thomas de Maizière, disent que près de 1,1 million d’envahisseurs ont été enregistrés en Allemagne et que, de ce total, seuls 428.500 ont affirmé venir de Syrie.

Bien entendu, les vastes quantités de faux passeports et documents syriens en circulation parmi les réfugiés bidon rendent même ce chiffre officiel peu digne de confiance. [ndt : Il y a en effet un trafic de faux passeports florissant]

De plus, la police allemande a averti de manière répété que l’ampleur des hordes non-blanches franchissant la frontière allemande a rendu impossible l’enregistrement de tout les envahisseurs – certains officiels déclarant que moins de 10 pourcents ont été enregistrés lors de leur entrée dans le pays.

Une indication du fait que les chiffres ne concordent pas se retrouve dans les chiffres du Bureau Fédéral pour les Migrations et les Réfugiés, selon lesquels « seulement » quelques 476.649 requêtes formelles d’asile ont été déposées en 2015 – moins de la moitié du nombre de « réfugiés » enregistré.
De ce nombre, quelques 162.510 affirmaient être « syriens » – soit seulement 34 pourcents de toutes les demande d’asile.

De Maizière n’a fait aucun pour expliquer cette discordance entre le nombre de « réfugiés » et le nombre de demandes d’asile – certainement parce que beaucoup d’envahisseurs partaient une fois bien en sécurité dans la zone Schengen, ou n’avait pas d’intérêt à même faire de demande, confiant dans l’idée qu’ils pourraient désormais juste rester, parce que leur vaste quantité signifie que les autorités ne peuvent pas les déporter sans de sérieuses violence.

De Maizière a aussi confirmé que dans le dernier mois de 2015, il y a euune large croissance dans les « demandeurs d’asile » entrant en Allemagne originaires du Maroc et d’Algérie, mais venant par la route de la Turquie et des Balkans.

D’après le journal Bild, marocains et algériens utilisent cette route en raison des vols à bas prix depuis ces pays vers la Turquie. De plus, la Turquie autorise l’entrée sans visa pour les nationaux de ces pays. De là, c’est un voyage facile jusqu’en Grèce, d’où l’Union Européenne les transporte automatiquement jusqu’en Allemagne.

L’invasion a continué sans interruption lors de la nouvelle année, ont rapporté d’autres médias allemands. D’après le service d’information Focus, plus de 33.000 envahisseurs non-blancs sont arrivés en Bavière du 25 décembre 2015 au 6 janvier 2016 – soit plus de 3.000 par jour. [ndt : au sommet de l’invasion au début de l’automne, on montait à 10.000 envahisseurs par jour.]

Le ministre de l’intérieur bavarois Joachim Herrmann a déclaré que les « nombres sont bien trop élevés », et, qu’extrapolés, ils signifieraient que l’Allemagne ferait à nouvau face à un afflux de plus d’un million d’envahisseurs en 2016 (en excluant tout ceux qui pourrant venir par le programme de regroupement familial)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s