Français

Ce qui différencie les programmes de Fillon et Juppé  : Guerre Civile ou Guerre Mondiale ?? 

Resultado de imagenCollaborateur parlementaire de profession, et membre du RPR, de l’UMP puis du parti Les Républicains, il est parlementaire de la Sarthe entre 1981 et 2007.Il renonce à se représenter dans la Sarthe pour devenir député de Paris en juin 2012. Candidat à la présidence de l’UMP, il conteste les résultats annoncés par les instances du parti qui, à la suite du vote du 18 novembre 2012, placent Jean-François Copé à sa tête ; il décide alors de la création d’un groupe parlementaire distinct du groupe UMP, le Rassemblement-UMP, qui est dissous après la conclusion d’un accord avec Copé.

Il est dès mai 2013 candidat à la primaire présidentielle des Républicains de 2016 en vue de l’élection présidentielle de 2017 et défend un programme de rigueur et libéral. Il arrive nettement en tête lors du premier tour de scrutin le20 novembre 2016, devançant Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

FILLON : “l’invasion sanglante de l’islamisme dans notre vie quotidienne pourrait annoncer une Troisième Guerre mondiale”.
“Il n’y a pas de problème religieux en France. Il y a un problème lié à l’islam”. Dans son essai Vaincre le totalitarisme islamique, François Fillon met en cause la religion musulmane. L’ancien Premier ministre estime que l’invasion sanglante de l’islamisme dans notre vie quotidienne pourrait annoncer une Troisième Guerre mondiale”.
Pour contrer cette menace, il veut, en cas d’élection à la présidentielle 2017, “réorganiser en profondeur l’Etat régalien”, avec, notamment un “outil de renseignement rendu plus efficace”, la création, “sur tout le territoire, de deux ou trois nouvelles cours d’assises spéciales” et de nouvelle places de prison (pour arriver à 80 000 places en tout), dont “5 000 en établissement ultra-sécurisés”. 
JUPPE  :     « En hystérisant le débat sur l’islam on va droit vers la guerre civile » a dit le maire de Bordeaux.
clip_image002[2].jpg

 

Kamel Mouellef lance un grand appel pour que les non Gaulois aillent massivement voter  pour Juppé, grand ami de l’islam comme chacun sait. Comme les socialistes ont de bonnes chances (la chance c’est pour nous) d’être éliminés du premier tour, panique à bord chez les musulmans et leurs alliés. Si les Républicains l’emportent, il ne faut pas de Sarkozy qui a musclé son discours sur l’islam et l’immigration, évidemment. Alors tout pour Juppé, islamolâtre, islamophile, collabo de première  
 « En hystérisant le débat sur l’islam on va droit vers la guerre civile » a dit le maire de Bordeaux.
Voilà donc ce qui va sans doute se passer si les craintes d’Alain Juppé se révèlent fondées.  Toutefois il n’a pas donné de précisions sur ce que pourraient être ces affreux déchirements intestins.
Au beau milieu de ce chaos migratoire, en pleine problématique islamique inextricable, émergeant des troupes mobilisées en vue de futurs attentats, Alain Juppé sort de son chapeau « l’identité heureuse ». Ravi, enchanté…
« La petite mosquée dans la prairie ». Pâquerettes, musique de clochettes… Gling gling… Le père Noël du vivre ensemble va passer. Pensez à mettre vos babouches devant la cheminée.
La vision idyllique d’Alain Juppé repose sur le concept simplet : « résister rend malheureux ».Combattre, polémiquer, se défendre est extrêmement fatigant. Source de problèmes infinis. Alors que dire oui, accepter, ne pas faire d’histoire est de tout repos. D’où un grand bonheur. Simple et efficace. La ménagère n’en revient pas. Comment n’y a-t-on pas pensé plus tôt ?
– Financement des mosquées par la collectivité (conformément aux vœux de son conseiller préféré Benoist Apparu), – élection de Miss Burkini, – repas halal à volonté, – parties de pétanque avec les Frères musulmans…
Pour peu qu’on les laisse gagner, l’ambiance peut virer à la franche cordialité. Juppé va nous gérer la France à la manière d’un terrain de camping. Calais n’est-il pas un exemple à suivre ?
La dangerosité de ce discours « d’identité heureuse » capitulatrice est le sérieux, cette gravité avec laquelle son auteur l’énonce. Sur l’air du gourou pétri de sagesse, l’énergumène invite à la soumission la plus lâche, à l’indignité programmée. Sans rire. Sans tristesse. En toute bonhommie.
Plus à l’écoute de la musique que des paroles, l’électeur moyen se laisse bercer par ce doux ronron. Comme il l’a été par celui de François Hollande. Lors de ces joutes électorales, l’enrobage semble être l’élément déterminant. Alain Juppé pourrait dire qu’il veut déclencher la Troisième Guerre mondiale qu’il se trouverait encore quelques beaux esprits pour estimer l’idée originale et porteuse d’avenir.
« Courage, soumettons-nous », dit calmement et avec des mots choisis le chauve bordelais. La peur en bandoulière, l’ ex-chevelu propose la paix par la concession.
 clip_image002[3][2].jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s