Français

Le secret du diable pour maintenir les musulmans et les républicains laïques sous son emprise 

« Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. (Evangile selon saint Jean, 14, 6-7). « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Evangile selon saint-Marc, 16,16)
La doctrine catholique est claire : pour sauver son âme, il faut être un bon catholique et vivre des sacrements de la Sainte Eglise (baptême, confirmation, ordre, mariage, pénitence, communion, extrême-onction).
Cette vérité éternelle et universelle était une évidence absolue pour la plupart des Européens jusqu’à la Révolution anti-française de 1789. Elle est désormais balayée par de fausses doctrines inspirées par le diable, qui se sert de différents moyens, très élaborés, pour maintenir ses nouveaux esclaves apostats sous son emprise.
Il est intéressant de comparer les techniques employées par le démon au sein de deux sociétés aussi éloignées en apparence que l’islam et la république laïque pour envoyer en enfer ceux qui y adhèrent.
Le piège diabolique de l’islam : la famille
L’esclavage familial de l’islam
Lorsqu’on discute avec un musulman, il est très frappant de constater l’importance centrale que ce dernier accorde à sa famille. Habitué à vivre au milieu de nombreux frères et sœurs, de nombreux cousins et cousines, oncles et tantes, qui partagent entre eux non seulement les liens du sang, mais aussi et surtout les liens de la religion, le musulman trouve autour de lui une communauté naturelle qu’il aurait toutes les peines du monde à remettre en cause.
L’enseignement islamique confirme bien cette approche clanique et communautariste. Un site musulman place au 9è rang des péchés les plus graves le fait de rompre les liens du sang avec ses parents. Cette position est confirmée par le Coran : « Craignez ALLAH au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes ALLAH vous observe parfaitement.» (Sourate 4, Verset 1).
Elle l’est aussi par les hadiths : « N’entrera pas au Paradis, toute personne qui aura coupé ses liens de parenté. » (Rapporté de Boukhari et Mouslim)
Un musulman est donc non seulement soumis à Allah (par définition), mais encore à sa famille musulmane, et encourt de graves châtiments s’il se révolte contre sa condition.
Ainsi le démon, non content d’avoir induit en erreur les pauvres musulmans en leur faisant adopter une fausse religion, les maintient encore en esclavage les uns avec les autres en agitant une double menace et une double peur : celui de péché mortel en cas d’apostasie (« Une personne ayant atteint l’âge de puberté et saine d’esprit quittant volontairement l’Islam mérite d’être mise à mort. » – Université d’Al-Azhar du Caire), et celui de péché mortel en cas d’éloignement de la famille.
On comprend dans ses conditions pourquoi nombre de musulmans hésitent à franchir le pas de la conversion au catholicisme, même lorsqu’ils ont compris que l’islam est une hérésie judéo-nazaréennemensongère et que leur famille est un obstacle à leur salut (« Comment vont réagir mes parents ? mes amis ? Je serai rejeté, violenté, humilié ! »). Il suffit de lire le témoignage édifiant de l’ex-musulman irakien Joseph Fadelle dans Le Prix à payer pour en saisir toute la dimension tragique. Prions bien pour eux.
La libération du catholicisme
Sans nier l’importance capitale de la famille dans la constitution de la société, la doctrine catholique enseigne quant à elle une vérité en opposition radicale avec les mensonges musulmans, en rétablissant l’ordre authentique et rationnel : Dieu, en temps que créateur de toutes choses, doit être servi en premier, tandis que la famille vient seulement en second. La famille ne doit pas être un obstacle au salut de l’homme, elle doit au contraire l’aider à y parvenir. Dans le cas contraire, c’est Dieu qui prime, quelles qu’en soient les conséquences. Sur ce sujet, Notre Seigneur Jésus-Christ, incarnation terrestre du Verbe divin, est radical :
« Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple. » (Luc 14.26-27)
« Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. » (Matt 19.29)
L’épisode du recouvrement de Jésus au Temple à l’âge de 12 ans est un autre exemple frappant : si ce dernier se devait d’être soumis à la Très Sainte Vierge et à Saint Joseph, il n’hésite pas à se rendre au Temple de Jésuralem sans les avertir parce qu’il doit « faire les choses de son Père », provoquant leur panique et leur peur.
Un musulman décidé à secouer ses chaînes et tenté par le catholicisme doit donc être convaincu qu’il doit briser les liens du sang, qu’il aura l’assistance de Dieu dans ses épreuves et qu’il recevra des récompenses au centuple au Ciel.
Le piège diabolique de la république laïque : l’Etat
Tout autre est la problématique du républicain « laïque » de souche devenu majoritaire dans notre pays. Pour lui, la famille n’est pas vraiment un obstacle à sa conversion : souvent éclatée par le divorce et le remariage, ainsi que par l’absence de foi et de patriotisme, réduite à quasi-rien par le faible nombre de frères, sœurs et cousins, elle brille par son inexistence, sa libéralité et son laxisme.
Le responsable de cette situation a un nom : l’Etat maçonnique. Depuis 200 ans, il s’évertue à détruire toutes les structures traditionnelles (paroisse, pureté de la foi, corporations de métiers, familles nombreuses, mariage,…) afin de laisser le pauvre citoyen lambda isolé face à lui, l’Etat, qui se présente et s’impose à tous comme une nouvelle famille de substitution.
Oui, « l’Etat-nounou », selon la formule de John Stuart Mill, s’occupe de tout à la place de l’Eglise et de la famille traditionnelle : il nous change les couches à la crèche, nous enseigne le petit catéchisme républicain dans ses écoles, il travestit l’Histoire pour ses besoins propres, il nous soigne dans ses hôpitaux, il réglemente chaque détail de notre vie, il emploie une énorme partie de la population, il nous informe par ses médias, il nous précise pour quel parti il ne faut pas voter et quel spectacle humoristique il ne faut surtout pas aller voir, puis il nous achève dans ses maisons de retraite avant de nous incinérer dans ses fours crématoires.
Pour se défaire d’une telle oppression, le français de souche « laïque » n’est pas mieux loti que le musulman. Pour sauver son âme et échapper aux flammes de l’enfer éternel, il doit avoir la force d’esprit de prendre radicalement ses distances avec tout un système étatique basé sur le mensonge et l’hypocrisie, de distinguer à nouveau le Bien et le Mal, le Vrai et le Faux dans une société relativiste où tout se vaut, où rien n’a de sens.
En se libérant de ses chaînes républicaines, le français de souche prend le risque de susciter l’incompréhension, les ricanements, ou pire, l’indifférence de son entourage, voire de devenir un ennemi d’Etat s’il devient militant ! Cruelle décision, pour laquelle il faut la garantie de l’amour infini de Dieu pour sa créature.
A noter pour finir le piège dans lequel tombe certains musulmans : croyant se défaire de l’oppression coranique, ces derniers se « convertissent » à la république laïque (tout en se disant « musulmans » pour ne pas avoir à encourir le châtiment des apostats), et tombent dans une autre forme de servitude tout aussi perverse : celle de l’Etat maçonnique. La liste de ces pauvres aveugles est sans fin : Lydia Guirous, Fadela Amara, Rachida Dati, Rama Yade, Jamel Debbouze, Ab-al Malik, Malek Boutih,…
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s